Jean-Luc Thunevin

C’était peut-être notre meilleur Vinexpo à Bordeaux, pas en terme de fréquentation mais en terme d’efficacité, de bons rendez-vous d’affaires, de chiffre de ventes. Bien sûr, nous irons à Paris en février 2020, du 10 au 12, ce qui en nous dispensera pas d’aller ailleurs et surtout à ProWein.

Maintenant, nous pouvons poursuivre cette campagne des primeurs 2018 dont la qualité des vins est, pour beaucoup, vraiment sensationnelle. Et, à défaut d’être des supports spéculatifs, ces vins, s’ils ne sont pas achetés par nous, ne seront déjà plus disponibles dans les propriétés après leur mise en bouteilles.

Merci Doliprane® pour m’avoir aidé à soigner cette grippe terrible  car,  le vaccin ne combattait visiblement pas la bonne souche !

Une semaine au lit et reprise ce lundi pour recevoir un ami négociant et ses clients australiens. Mardi,  3 dégustations différentes pour préparer les dégustations primeurs 2018, pas besoin d’en rajouter, Bordeaux est parti pour réaliser une fois de plus un grand millésime

Côté négoce, c’est tout autre chose. Les collaborateurs de  mon entreprise sont partout à la fois, cette semaine c’était Vinexpo New York pour Xavier et Camille, l’Inde pour Stéphane ou le Japon pour Caroline, alors que je reviens de Suisse (pour le Matter of Taste du Wine Advocate) avec Jean Roger  et Catherine qui a ensuite rejoint l’UGC  en Hollande et en Belgique. Quant à Gilles il est en visite chez ses clients français et Qing prépare son prochain voyage en Chine…

Je serai à Zurich ce dimanche 24  février pour une masterclass organisée par le Wine Advocate à l'hôtel Dolder Grand, de 15h30 à 16 h30, dégustation intitulée "The Bad Boy is back by Chateau Valandraud"

8 millésimes de Valandraud y seront présentés, de 2009 à 2016

Pendant ce temps là, Catherine présentera Virginie de Valandraud 2016  et Domaine des Sabines 2014

Merci à Jancis Robinson pour ces renotations des Bordeaux 2015, goûtés à l'aveugle lors de la dégustation annuelle organisée par les importateurs anglais (et pour la photo !)

Château Valandraud 2015 : "tasted blind. Very dark blueish crimson. Fresh and zesty. Real energy and wild flowers here. Thick and sweet. Lifted and really interesting and energetic. Long and intriguing. Drink 2024-2044."

Et une note de 17.5/20, une des meilleures de la rive droite

J'aime ces 2015 !

Bravo à l'ami Paul-Marie Morillon et sa cuvée A nos Amours  2016  qui vient d'être un des coups de coeur de Jean Marc Quarin :

"C'est simple, j'en suis à ma troisième bouteille en 1 mois. C'est dire l'intense plaisir d'y revenir. Avec son travail à la vigne (M. Morillon est un consultant vigne très recherché sur la rive droite), son élevage comme il se doit et tous les soins patients, ardus, coûteux, qui ne trouvent leur récompense que dans la lumière des yeux des clients, respectueux, admiratifs, reconnaissants, voici le plus beau millésime savouré sur cette propriété. Il partage la fabuleuse sapidité des meilleurs vins de 2016, au point de « désoiffer » sans que l'esthétique de sa réalisation n'en souffre. Ce vin, uniquement lui parmi tous ceux que je goûte, réussit l'improbable jonction entre les vins de soif, réputés faciles, légers, mais incrachable (la sapidité) et les vins de dégustation décrits comme complets, complexes, émouvants et causeurs. Alors que tout les oppose, les voici réunis. Le nom peut-être y est pour quelque chose. A nos amours 2016 disais-je.

A nos amours 2016 16,25 // 91

"Couleur noire. Nez intense, fin, fruité, mûr. Touche de noisette, de syrah et de fruits noirs. Parfumé. Devient crémeux à l'aération. Bouche délicatement veloutée. Aérienne, fondante et noble au toucher. Très belle finale sèveuse, pleine de goût. Beau vin étonnant et si gracieux. Une superbe réussite. Un grand Outsider. Vous pouvez en boire un verre à chaque repas, la bouteille remise au frais tient 5 jours. "

Valandraud est présent partout où les dégustations organisées par l'Union des Grands Crus le porte.

Le 16 octobre dernier Camille le présentait à Londres, cette semaine Catherine, Iryna et Caroline sont à Moscou pour la dégustation du 6 novembre, puis Zürich le 7 novembre et Genève le 8, encore avec Catherine.

Ensuite, c'est  Caroline  qui prendra la direction du Japon  avec une présentation à Osaka le 19  et à Tokyo le 20, pour moi ce sera Séoul le 22 et Qing fera un "petit" tour en Chine pour les dégustations de Pékin le 23, Hangzhou le 24, Shanghai le 26, Chengdu le 27 et Guangzhou le 28 !

Impossible pour l’équipe Thunevin de rester en place ! Décision fut donc prise en 2000 de planter des cépages blancs sur des parcelles contigües au vignoble de Château Valandraud.

Résultat : un travail de « haute couture », rien n’étant économisé pour réaliser un grand cru blanc.

Les assemblages, différents chaque année, sont décidés après dégustation.

Les premiers millésimes ont été initialement commercialisés sous le nom « Blanc de Valandraud N°2 » avant de se relooker en Virginie de Valandraud blanc.

 

Données techniques :

Surface : 4 hectares
Sols : argilo calcaire sur coteaux Sud Ouest

Encépagement : Sauvignon Gris 10%, Sauvignon Blanc 30% , Semillon 60 %

Age des vignes : plantées en 2000

Vinification : Vendanges manuelles ( 3 passages de tri) puis mise en chambre froide. Pressurage pressoir pneumatique environ 6 heures. Fermentation en barriques 50% et en cuve inox 50%.

Elevage : 40 % stainless steel tanks - 60% barriques 2 et 3 vins Production: 15 000 bouteilles.

 

Commentaires de dégustation (Jean-Marc Quarin) :

2015 : Couleur pâle. Nez intense, au fruité mûr et floral. Touche saline. Bouche tendre, très fruitée, agréable et savoureuse. Finale de bonne longueur et légèrement saline. À boire l'été en bord de mer. Production : 15 000 bouteilles. Assemblage : 40 % sauvignon blanc, 20 % sauvignon gris, 40 % sémillon.

 

Notes :

Millésime 2011
Wine Spectator : 88-91/100

Millésime 2012
Wine Spectator : 90/100

Millésime 2013
Wine Spectator : 90/100

Millésime 2014
Wine Spectator : 89/100

Millésime 2015
Wine Advocate :89-91/100

Millésime 2016
Wine Advocate : 87-89/100

La décision de faire du blanc étant prise, Murielle Andraud et Jean Luc Thunevin ont fait planter des vignes en 2000 sur des parcelles contigües aux vignes de château Valandraud qui se trouvent en appellation Bordeaux, et situées sur la commune de Saint Genès de Castillon où il y avait auparavant de très belles vignes de cépages blancs âgées de plus de 100ans.

L’objectif étant de réaliser le meilleur vin blanc de Bordeaux possible avec les cépages bordelais autorisés.

Le 1er millésime produit en 2003 ainsi que ceux qui suivirent furent réalisés par Murielle Andraud et sont le résultat d’un travail de « haute couture », rien n’étant économisé pour réaliser un grand cru blanc.

Les premiers millésimes ont été commercialisés avec l’étiquette « Blanc de Valandraud N°1 » avant d’être relookés en Valandraud blanc.

Les assemblages, différents chaque année, sont décidés après dégustation.

 

Données techniques :

Surface : 2 ha
Sols : argilo calcaire sur coteaux Sud Ouest
Encépagement : Sauvignon blanc 50 %, Sauvignon gris 15 % , Semillon 35 % Vignes plantées en 2000

Vinification : Vendanges manuelles ( 3 passages de tri) puis mise en chambre froide. Pressurage pressoir pneumatique environ 6 heures. Fermentation en barriques ou cuve.

Elevage sur lies 10 à 12 mois.
Elevage : 70 % barriques neuves, 30% barriques 1 vin Production : 3 000 bouteilles

 

Commentaires de dégustation (Jean-Marc Quarin) :

2016: Couleur pâle, aux reflets verts. Nez intense, fin, fruité. Nuances de verveine. Dense et soyeux dès l’attaque, très, très fruité au développement, savoureux et accompagné d’un toucher noble, le vin monte en finale pour s’achever long et séveux. C’est très bon. Bravo.

 

Notes :
Millésime 2010 :
Jancis Robinson : 17/20
Bettane & Desseauve: 18 /20
Wine Spectator :90- 93/100
James Suckling.com : 95/100

Millésime 2011
Wine Spectator : 88-91


Millésime 2012
Wine Spectator : 90-93


Millésime 2013
Wine Spectator : 93/100


Millésime 2014
Wine Spectator : 94/100


Millésime 2015
Wine Advocate : 91-93/100


Millésime 2016
Wine Advocate : 90-92/100
Wine Spectator : 89-92/100

Millésime 2017
Wine Spectator : 92-95/100

En 1989, Jean-Luc Thunevin et Murielle Andraud acquièrent une petite parcelle de 0,6 hectare dans le vallon de Saint-Emilion entre Pavie-Macquin et La Clotte. Ils réalisent, en 1991, leur premier millésime mis en bouteille par leurs soins. Depuis, ils ont acquis d’autres parcelles et propriétés, à Saint- Christophe-Des-Bardes, Saint Sulpice de Faleyrens et à Saint-Etienne de Lisse. Alors que les premiers critiques l’ont appelé « vin de garage », Château Valandraud, bien qu’encore non classé, est pourtant considéré par presque tous les professionnels du vin, dont Robert Parker, comme l’un des tous premiers crus de Bordeaux.

Château Valandraud a été promu en 2012 1er Grand Cru Classé de Saint Emilion . Membre de l’Union de Grands Crus de Bordeaux depuis 2017.

 

Données Techniques :

Surface: 8.88 hectares Sols : argilo calcaire

Encépagement : 65 % Merlot, Cabernet Franc 25 %, Cabernet Sauvignon 5%, Malbec 4%, Carmenère 1%

Age moyen des vignes : 30 ans

Vinification : Vendanges manuelles- tri des raisins par les vendangeurs, puis tri densimétrique des baies au chai sur Tribaie.

Vinifications avec cuves inox, bois et béton thermo régulées , pigeage manuel, remontages, macération environ trois semaines. Malolactiques en barrique.

Elevage: 18 à 30 mois en barriques 100 % neuves Production: 35 000 bouteilles en moyenne Assemblages différents selon les millésimes

 

Commentaires de dégustation :

2014 Couleur noire. Nez intense, fruité et suave sentant la cerise noire. Très mûr. Ample à l’attaque, fondant au développement, profond, savoureux et sèveux, ce vin puissant s’avance sur des tannins très enrobés plutôt fins tout en étant un brin boisé. Bonne longueur.

Jean-Marc Quarin.

 

Notes :

Millésime 2012 :
Wine Advocate: 95+/100
Wine Spectator: 94/100

Millésime 2013:
Wine Advocate : 90/100
Wine Spectator: 91/100

Millésime 2014 :
Wine Advocate 94/100
Wine Spectator : 95/100

Millésime 2015 :
Wine Advocate : 96+/100
Wine Spectator: 95/100

Millésime 2016 :
Wine Advocate : 95-97/100
Wine Spectator : 96-99/100

Millésime 2017 :
Wine Advocate : 93-95/100
Wine Spectator : 93-96/100

En 1989, Jean-Luc Thunevin et sa femme Murielle Andraud acquièrent une petite parcelle de 0,6 hectare dans le vallon de Saint-Emilion entre Pavie-Macquin et La Clotte.

Et démarrent alors avec leur premier millésime en 1991, l’aventure de Valandraud. Depuis, ils ont acquis d’autres parcelles et propriétés, notamment à Saint-Sulpice de Faleyrens, à Saint-Emilion et à Saint-Etienne de Lisse.

 

Données Techniques :

1er millésime : 2001
Surface : 4.5 ha
Sols : argilo calcaire et sablo graveleux Encépagement : 65 % Merlot, Cabernet Franc 30 %,

Cabernet Sauvignon et Malbec 5% Age moyen des vignes : 30 ans

Elevage : 18 à 20 mois en barriques 100 % neuves Production : 35 000 bouteilles
Assemblage évolutif selon les millésimes

 

« Si Virginie de Valandraud, le second vin de l’inaccessible Château Valandraud, est devenu un grand vin à part entière, c’est le 3 de Valandraud (50% de la production) qui fait office d’excellent second. C’est même une agréable surprise de découvrir que Jean –Luc Thunevin, pionnier des « vins de garage » puisse produire, à un tarif surprenant, un vin aussi charmeur que subtil. ». Eric Conan, l'Express Mag.

Page 1 of 2

L'histoire

Château Valandraud

Fruit du travail considérable d'un couple passionné par le vin, Jean-Luc Thunevin et Murielle Andraud,
Château Valandraud est né en 1991 sur une parcelle de 0.6 ha achetée avec toutes les économies du couple.

La situation géographique de cette parcelle,
dans le vallon de Fongaban, près de Pavie Macquin et La Clotte, est à l’origine du nom « Valandraud » :
Val (pour vallon) + Andraud ( nom de famille de Murielle qui apparait sur les registres de Saint Emilion dès 1459).

Les 8.88 ha du domaine sont désormais entièrement situés sur le plateau argilo-calcaire de Saint Etienne de Lisse,
avec un encépagement éclectique : Merlot 65 %, Cabernet Franc 25 %,  Cabernet Sauvignon 5%,  Malbec  4%, Carmenère 1%.

Les vendanges sont manuelles avec tri des raisins par les vendangeurs, puis tri densimétrique des baies au chai sur Tribaie®.
Vinification en  cuves inox, bois et béton thermo régulées, pigeage  manuel, remontages, macération d’environ trois semaines.

Fermentation malolactique en barrique. Elevage: 18 à 30 mois en barriques 100 % neuves.

L’assemblage varie selon le millésime, au terme d’un rigoureux travail de sélection des lots  par notre équipe technique, processus accompagné de nombreuses séances de dégustation pilotées par Jean-Philippe Fort et Michel Rolland.

Un savoir-faire maîtrisé

L’excellence passe également par le mariage de la tradition, de l’innovation et le respect de la nature. C’est pour cela, que nous avons intégré depuis plus de 10 ans ce que l’on appelle maintenant le biocontrôle.

Du "garage" au premier grand cru classé

Hier, garagiste.
Aujourd’hui, premier grand cru classé.
Demain ?…

Créativité, innovation mais aussi connaissance et développement…

… des équilibres avant tout…

There is no great terroir without the man working on it

Jean-Luc Thunevin

Le rêve devenu réalité.

  • image

    Les vendanges,

    sont réalisées à maturité optimum. La maturation des baies de raisin est surveillée de près pour être ramassées à leur pic de maturité. Les vendanges sont manuelles avec tri des baies par les vendangeurs, les raisins sont collectés en cagettes et acheminés au chai de vinification pour être de nouveau triés par tri densimétrique avant de d’entreprendre le long parcours de la vinification.


  • image

    L’élevage de 18 à 30 mois se fait en barriques neuves,

    bien au calme dans notre chai à température contrôlée, les millésimes grandissent doucement en barriques neuves. Un seul critère pour fixer la date de mise en bouteille : la dégustation des lots et le résultat de leur assemblage.


  • image

    Château Valandraud

    Chaque millésime est le reflet du travail acharné de toute une équipe qui a œuvré pour vous livrer le meilleur de son savoir-faire. A cet égard Château Valandraud a gagné la reconnaissance de la presse et des amateurs au fil des millésimes. Château Valandraud est régulièrement encensé pour sa complexité, son harmonie, sa profondeur, son intensité, mais aussi son fruité, son velouté, sa fraicheur et sa délicatesse.


Château Valandraud, c'est

une équipe.

Des dizaines de collaborateurs travaillent tout au long de l’année dans le vignoble et dans les chais pour réaliser chaque millésime. L’équipe viticulture est placée sous la houlette de Christophe Lardière, chef de culture. L’équipe vinification est placée sous la houlette de Rémi Dalmasso, œnologue - maître de chai. Toutes nos équipes sont en contact direct et permanent avec Murielle Andraud et Jean-Luc Thunevin qui supervisent l’ensemble des différentes tâches du vignoble et de la vinification.

  Toute la gamme  

Valandraud

  Des expériences uniques  
 

Suivez-nous dans l'aventure

Château Valandraud c'est aussi sur

The irrepressible de facto head of the garagiste movement, Jean-Luc Thunevin, along with partner, Murielle Andraud, continue to achieve marvelous things at this estate, always pushing the envelope of quality.

Robert Parker

 

 

Citations

  • « So, this is the story of how one man and let’s not forget, one woman, changed the face of Bordeaux. It is a story with humble beginnings. »

    Neal Martin.

  • « Valandraud is one of the most interesting stories in Bordeaux. »

    Robert M. Parker, Jr.

  • « Thunevin still challenges the status quo, hoping to open Bordeaux to innovation and risk taking. »

    The Wine Spectator.

On en parle !

Presse.

  Dernières nouvelles  

Valandraud, le blog

  Au fil du temps…  

There is no great terroir without the man working on it.

  • Vinexpo 2019
    Vinexpo 2019

    C’était peut-être notre meilleur Vinexpo à Bordeaux, pas en terme de fréquentation mais en terme d’efficacité, de bons rendez-vous d’affaires, de chiffre de ventes. Bien sûr, nous irons à Paris en février 2020, du 10 au 12, ce qui en nous dispensera pas d’aller ailleurs et surtout à ProWein.

    Maintenant, nous pouvons poursuivre cette campagne des primeurs 2018 dont la qualité des vins est, pour beaucoup, vraiment sensationnelle. Et, à défaut d’être des supports spéculatifs, ces vins, s’ils ne sont pas achetés par nous, ne seront déjà plus disponibles dans les propriétés après leur mise en bouteilles.

  • Grippe & boulot
    Grippe & boulot

    Merci Doliprane® pour m’avoir aidé à soigner cette grippe terrible  car,  le vaccin ne combattait visiblement pas la bonne souche !

    Une semaine au lit et reprise ce lundi pour recevoir un ami négociant et ses clients australiens. Mardi,  3 dégustations différentes pour préparer les dégustations primeurs 2018, pas besoin d’en rajouter, Bordeaux est parti pour réaliser une fois de plus un grand millésime

    Côté négoce, c’est tout autre chose. Les collaborateurs de  mon entreprise sont partout à la fois, cette semaine c’était Vinexpo New York pour Xavier et Camille, l’Inde pour Stéphane ou le Japon pour Caroline, alors que je reviens de Suisse (pour le Matter of Taste du Wine Advocate) avec Jean Roger  et Catherine qui a ensuite rejoint l’UGC  en Hollande et en Belgique. Quant à Gilles il est en visite chez ses clients français et Qing prépare son prochain voyage en Chine…

  • Masterclass Valandraud à Zürich
    Masterclass Valandraud à Zürich

    Je serai à Zurich ce dimanche 24  février pour une masterclass organisée par le Wine Advocate à l'hôtel Dolder Grand, de 15h30 à 16 h30, dégustation intitulée "The Bad Boy is back by Chateau Valandraud"

    8 millésimes de Valandraud y seront présentés, de 2009 à 2016

    Pendant ce temps là, Catherine présentera Virginie de Valandraud 2016  et Domaine des Sabines 2014

  • Jancis Robinson et les 2015
    Jancis Robinson et les 2015

    Merci à Jancis Robinson pour ces renotations des Bordeaux 2015, goûtés à l'aveugle lors de la dégustation annuelle organisée par les importateurs anglais (et pour la photo !)

    Château Valandraud 2015 : "tasted blind. Very dark blueish crimson. Fresh and zesty. Real energy and wild flowers here. Thick and sweet. Lifted and really interesting and energetic. Long and intriguing. Drink 2024-2044."

    Et une note de 17.5/20, une des meilleures de la rive droite

    J'aime ces 2015 !

  • Bravo !
    Bravo !

    Bravo à l'ami Paul-Marie Morillon et sa cuvée A nos Amours  2016  qui vient d'être un des coups de coeur de Jean Marc Quarin :

    "C'est simple, j'en suis à ma troisième bouteille en 1 mois. C'est dire l'intense plaisir d'y revenir. Avec son travail à la vigne (M. Morillon est un consultant vigne très recherché sur la rive droite), son élevage comme il se doit et tous les soins patients, ardus, coûteux, qui ne trouvent leur récompense que dans la lumière des yeux des clients, respectueux, admiratifs, reconnaissants, voici le plus beau millésime savouré sur cette propriété. Il partage la fabuleuse sapidité des meilleurs vins de 2016, au point de « désoiffer » sans que l'esthétique de sa réalisation n'en souffre. Ce vin, uniquement lui parmi tous ceux que je goûte, réussit l'improbable jonction entre les vins de soif, réputés faciles, légers, mais incrachable (la sapidité) et les vins de dégustation décrits comme complets, complexes, émouvants et causeurs. Alors que tout les oppose, les voici réunis. Le nom peut-être y est pour quelque chose. A nos amours 2016 disais-je.

    A nos amours 2016 16,25 // 91

    "Couleur noire. Nez intense, fin, fruité, mûr. Touche de noisette, de syrah et de fruits noirs. Parfumé. Devient crémeux à l'aération. Bouche délicatement veloutée. Aérienne, fondante et noble au toucher. Très belle finale sèveuse, pleine de goût. Beau vin étonnant et si gracieux. Une superbe réussite. Un grand Outsider. Vous pouvez en boire un verre à chaque repas, la bouteille remise au frais tient 5 jours. "

 

05 57 55 09 13

Du lundi au vendredi de 9:00 à 12:00 and de 14:00 à 18:00

  Pour venir  

nous voir

  rien de plus simple  

Château Valandraud, 33330 Saint-Étienne-de-Lisse
visit@thunevin.com
Ouvrir Google Map